Prendre les transports est devenu notre « geste quotidien », que ce soit pour aller au travail, se rendre chez des amis, partir en week-end… qui n’est malheureusement pas sans risques.

Après les résultats d’une enquête où 100% des femmes ont reconnu avoir été au moins une fois la cible de paroles et/ou gestes déplacés pendant leur trajet, le gouvernement a décidé de tirer le signal d’alarme. Dans son spot dédié à sa campagne de lutte contre le Harcèlement dans les transports, il dénonce cette situation.

L’objectif est double : faire prendre conscience et faire changer les mentalités. Le gouvernement veut avertir les usagers de cette situation d’autant que dans de nombreux cas, elles sont livrées à elle-même sans que personne n’intervienne…

Pour information, insulter une personne peut coûter jusqu’à  22.500 euros et 6 mois de prison.

La prochaine fois que vous verrez une femme agacée par un individu, allez simplement vous asseoir à côté d’elle pour assurer une présence.

SOURCE